auberge_restaurent_les _glières 1 1

Mémoire

Auberge des Glières, Plateau des Glières (74)

Le projet de réhabilitation-restructuration de l’auberge des Glières sur le plateau susnommé est avant tout un défi de mémoire, passée et à venir. Le plateau, haut lieu de la résistance, se compose de paysages extraordinaires et d’un environnement chargé d’histoire. Le mélange intrinsèque de calme, d’immersion à la nature, et de reconnexion à ce passé si symbolique de la mémoire des hommes constitue un potentiel touristique évident. Potentiel donnant lieu à la constitution d’une nouvelle histoire.

L’auberge, abandonnée depuis plusieurs années, profite d’une situation géographique privilégiée. Construite par étapes successives, le bâtiment trouve des orientations multiples sur le grand paysage, sans pour autant en profiter du fait d’une architecture introvertie. Les volumes extérieurs s’insèrent eux naturellement dans leur environnement, aussi pour redonner vie à l’établissement, le travail s’appuie sur des gestes simples : une démolition partielle pour retrouver le bâti originel et permettre une extension conforme aux attentes qualitatives du programme, une simplification des volumes intérieurs et des percements, aux orientations choisies afin de maximiser vues et apports solaires passifs, une re-végétalisation des pieds de bâtiments.

Le travail architectural commence par la clarification et la mise en valeur de l’entrée conservée. Profitant de la démolition-extension, l’accès à l’auberge prend place le long de la galerie d’accueil couverte et bardée de bois. Le bâtiment nouvellement créé s’habille de pierre pour dialoguer avec l’existant sans rentrer en confrontation. Sa terrasse est végétalisée. Les abords font l’objet d’une remise en forme, essentiellement pour retrouver la végétation disparue au fil du temps au profit d’enrobés peu qualitatifs. Les différentes fonctions s’ouvrent largement au sud (espace de détente en rez, chambres et espaces communs aux étages). De larges baies prennent place recevant les apports solaires gratuits sans souffrir de la chaleur d’été ressentie en plaine. Ces apports sont complétés par une isolation thermique absente avant réhabilitation.

Enfin, les chambres font l’objet d’un travail d’architecture intérieure important. Le mobilier, la décoration, la lumière et les vues sont travaillées avec soin à partir de matérialités choisies pour leur sensibilité (bois, pierre, tissus).

Lieu

Thorens-Glières (74) Fillière

Catégorie

Hôtellerie

Nom

Auberge des Glières

Maitre d’ouvrage

DÉPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE

Date

Livraison prévue Mars 2020

Programme

Réhabilitation et extension d’un bâtiment existant en hôtel 3* avec SPA

Superficie

1 570 m² SP

Couts

4,7 M€HT

Équipe

AER ARCHITECTES architecte / PLANTIER structure / BELEM économiste général fluides / ARTELIA cuisiniste

Missions

Base + Exe + Opc

Crédits

AER Architectes

DONNÉES TECHNIQUES et ENVIRONNEMENTALES

Bâtiment niveau passif avec 17kwh chauffage et 158kwh tous usages (compris SPA)

Intégration du projet dans son contexte par la re-végétalisation des abords, l’agrandissement et la création de baies au sud, la végétalisation de la toiture terrasse / Reprise du bardage bois par bardage prégrisé / Menuiseries bois-alu / Géothermie profonde / Vitrages pariétodynamiques / Récupération des eaux de pluie pour utilisation dans les sanitaires / Ventilation double-flux avec récupération de chaleur et simple flux.

Retrouver la mémoire du lieu,et inscrire le bâti dans la durée pour cette réhabilitation passive

SITUATION GEOGRAPHIQUE

LE SITE

LE PROJET

Bâti réhabilité

R+1

RDC

Le plateau, haut lieu de la résistance, se compose de paysages extraordinaires et d’un environnement chargé d’histoire. Le mélange intrinsèque de calme, d’immersion à la nature, et de reconnexion à ce passé si symbolique de la mémoire des hommes constitue un potentiel touristique évident. 

Le travail s’appuie sur des gestes simples : une démolition partielle pour retrouver le bâti originel et permettre une extension conforme aux attentes qualitatives du programme, une simplification des volumes intérieurs et des percements, aux orientations choisies afin de maximiser vues et apports solaires passifs, une re-végétalisation des pieds de bâtiments. Profitant de la démolition-extension, l’accès à l’auberge prend place le long de la galerie d’accueil couverte et bardée de bois. Les différentes fonctions s’ouvrent largement au sud (espace de détente en rez, chambres et espaces communs aux étages). De larges baies prennent place recevant les apports solaires gratuits sans souffrir de la chaleur d’été ressentie en plaine. 

LA REALISATION

Telechargez projet

Fiche du projet

Téléchargez

Retour aux projets

RETOUR

aux projets

Retour haut de page